Atelier Arèla

ET APRES ?

Présenter, exposer

Une fois le carnet réalisé, je souhaite proposer cette aventure à des espaces d'exposition/présentation : médiathèques, librairies, festivals du livre et surtout salons du carnet de voyage, notamment " Le rendez-vous du carnet de voyage " de Clermont-Ferrand (3eme WE de novembre, candidature en mai donc pas avant 2019...). L'exposition présentera le carnet de voyage et toutes les autres créations, notamment les grands formats.

Si les 250 carnets ne sont pas tous déjà adoptés en fin de campagne et selon la somme finale collectée et les tarifs dégressifs d'impression, des carnets de voyage supplémentaires pourront être imprimés afin d'être mis en vente lors de ces expositions (50€ sans les contreparties précédentes).

 

NOTE POST-PROJET : La première présentation/exposition a déjà eu lieu : invitée au festival du Récit de Voyage de Beaulieu-sur-Mer fin mars 2019 ! Le festival de Clermont-Clermont a même liké sur instagram... ?!! La candidature sera présentée d'ici mi-mai ! La candidature au festival Quai du Départ à Lyon fin novembre est postée depuis décembre ! Une proposition d'exposition à la médiathèque de Gap via une amie vivant là-bas, des contacts dans les annexes de la médiathèque départementale du 06. Des amis soutiens du projet qui envoient des messages aux festivals qu'ils connaissent dont un, même si je n'y vais, je suis tellement heureuse de savoir que cela existe : "Poésie Sauvage"... ! Merci de tout coeur Ludivine ! Je vais contacter tout ce monde dès les carnets des soutiens réalisés ! N'hésitez pas à en parler si vous connaissez des lieux d'accueil : l'expo + la présentation/vente du carnet. Je ne demande rien de particulier (mais évidemment si le trajet peut être pris en charge, je ne dirai pas non !) et je dors dans ma voiture si aucun habitant ne peut m'héberger... Juste pouvoir exposer les aquarelles et présenter le grand pressbook et le carnet de voyage et si possible pouvoir le vendre en le dédicaçant. Donc en intérieur avec une table et une chaise et auprès d'un public susceptible d'être intéressé par un carnet de voyage - livre d'artiste : médiathèque, festival du livre et/ou de carnet de voyage...

le paragraphe ci-dessous vraiment trop long à mon goût ! Mais important je crois pour les organisateurs potentiels qui voudraient en savoir + sur ce que je présente et expose avec ce carnet de voyage un peu singulier : je n'ai pas trouvé sur internet de carnet de voyage dessiné/peint sur le chamanisme, ni sur le Baïkal...

Sauf rencontre improbable, singulière et surprenante avec un organisateur (!) je préfère préciser ici que ne suis pas intéressée par les "festivals (néo-)chamaniques" qui fleurissent un peu partout ces derniers temps, ceux-ci déployant en général tout sauf ce que j'ai pu rencontrer et vivre (que ce soit auprès de Jean-Yves, d'Anissia, Dawa et de mes Esprits Alliés) même si ces fêtes new-age ont l'air sympas, les tenues vingtage, les tambours amérindiens et qu'ils précisent bien qu'ils ne consomment pas de drogues hallucinogènes (petite remarque : aucun ''Chaman" respectuant les Esprits des plantes n'emploiera ces termes)...
J'ai eu le plaisir de rencontrer des gens plutôt frileux vis à vis du "chamanisme" (en fait frileux du folklore festif pré-cité), avec qui, au final, on est bien d'accord !
Lors du Festival du Récit de Voyage de Beaulieu-sur-Mer, j'ai eu l'occasion à plusieurs reprise d'échanger à ce sujet : "j'aime bien vos aquarelles mais le chamanisme, vous savez... ils sont plutot "allumés", c'est sectaire, c'est du business et du pouvoir qui profite des fragiles, etc...". Entièrement d'accord pour une grande majorité ! Et aussi sur l'égo (notamment des artistes : "c'est MOI qui l'ai fait ") avec plusieurs personnes dont des artistes et aussi le maire de la commune. Vraiment ravie d'avoir pu exprimer et échanger avec tellement de fluidité sur ma façon de vivre et de voir le chamanisme et la création. Et qui les a agréablement étonnée : être juste au Service de la Vie, de la Beauté et des Esprits, pas pour ma petite personne et ne pas se revendiquer  "Chaman". Quand on entend des gens d'ici dire "je suis Chaman ! oui c'est mes amis qui m'ont dit ça..." et voir qu'ils sont écoutés et suivis "religieusement" par des dizaines de personnes... Il est important que les gens voyant ce genre de comportements dans les médias puissent savoir que ces "pratiques"-là n'en sont pas, sont des dérives, des arnaques qui jouent sur la fragilité et l'addicition occidentale à l'émotionnalité des petits moi-moi-moi et qu'il existe autre chose, d'authentique mais certainement moins médiatisé.
Vous me direz  : Mais alors pourquoi parler de chamanisme aussi ?! Déjà parce que ce livre auprès d'Anissia peut parler de chamanisme parce que ce mot vient de chez elle. Pour elle, cette spécificité de relation avec les Esprits de la Nature s'appelle chamanisme. Parce que ce mot est devenu "généraliste" pour les pratiques de relation avec les Esprits dans le monde entier quelques soient les traditions : MAIS toujours quand on traduit en occidental ! Bref si un occidental (et même un non-occidental !) vous dit qu'il est chaman, restez vigilant, ça peut être une facilité de langage chez quelqu'un ayant réellement cette relation avec les Esprits, comme une grosse arnaque  de son égo... Tentez de savoir ce qu'il déploie réellement, au service de quoi il pratique... S'il a réellement "le don chamanique" comme le dit Anissia, et cela existe chez les occidentaux bien sûr, encore faut-il qu'il mette ce don au service de la Vie sous la forme qui lui est possible avec ses spécificités... Cela demande de l'humilité évidemment mais aussi et surtout baucoup de Force afin de ne pas être la marionnette de ses propres réactions émotionnelles qui faussent ce qu'il peut recevoir des Esprits. Les Esprits enseignent et ce n'est pas du tout du développement personnel à l'occidental...!

Editer

Auto-édition ?

Cela me plairait vraiment ! Je l'envisage si la somme recherchée est dépassée.
Déjà éditer la totalité des 250 exemplaires du carnet et les proposer à la vente lors des expositions ou sur commande.
Et si les 250 ont été adoptés pendant la collecte : WWaaoouuhh !!! ça voudrait dire que j'aurai les moyens d'auto-éditer un autre carnet de voyage : une 2ème édition de Route Blanche ou... le carnet du voyage suivant !

NOTE POST-PROJET : voilà j'en suis là ! Comme je le disais sur la page ET SI  ? la collecte réalisée est suffisante pour commencer à imprimer le reste des 250 carnets. Au fur et à mesure des ventes, l'auto-édition s'auto-financera et si les 250 sont vendus, mon temps de création sera rémunéré, et même je pourrai ainsi j'espère lancer une 2ème auto-édition dans un format permettant l'ajout de la traduction en langue touvaine.
Les auto-éditions finançant les auto-éditions, j'espère ainsi pouvoir créer les carnets de voyage livres d'artiste chamaniques de mes autres voyages et ceci sans recherche de financement participatif, même si le concept me plait énormément et qu'être ainsi soutenue est tellement agréable, cela demande aussi beaucoup de temps... enfin, je me laisse actuellement libre de cette décision au cas par cas, car la structure autonome hébergeant un projet est déjà créée et j'ai maintenant l'expérience ce qui réduirait énormément le temps), toujours en petit groupe avec le même organisateur :
- en septembre 2018, le Ladakh, Rencontre avec Dawa moine bouddhiste tibétain du monastère de Lamayuru avec qui je reste régulièrement en contact, même sans traducteur...! et bien sûr l'Himalaya... avec quelques changements de programmes !
- dans quelques semaines mai/juin 2019, le Pérou... 
Frissons familiers et Bascule rien que d'écrire ces mots...
Toujours dans le même but : répondre à ce que les Esprits me demandent, partager avec vous les Forces que je rencontre, qu'elles puissent vous aider selon vos demandes si cela est possible (parfois ce n'est pas le cas), manifester dans ce monde occidental le Temps du Rêve, montrer la Beauté (pour certains dessins que je désirais mettre dans ROUTE BLANCHE, ils m'ont dit "non...ce n'est pas de la beauté, ça n'a pas de sens".
Oh ! j'ai bien essayé de leur demander comment avoir les moyens financiers de réaliser mes rêves... je pense qu'on essaie tous ! en tout cas, ils m'ont répondu toujours la même chose : "c'est pas la bonne question"... j'ai essayé de leur expliquer qu'ainsi je serais plus libre d'être à leur Service... j'ai arrêté de poser cette question...!

Edition ?

Comme déjà dit je n'ai pas trouvé de publication de carnet de voyage ni sur le Baïkal ni sur le chamanisme, il en existe surement, tout n'est pas sur internet, mais alors surement peu. Un éditeur sera donc peut-être intéressé ?
Bien entendu être édité par un éditeur est un acte particulier : c'est lui céder son oeuvre en échange de droits d'auteurs et ceux-ci sont -il faut le dire ! - bas pour les livres avec images et encore plus pour ceux n'étant quasiment que des images, en plus avec des formats non conventionnels et des pages qui se déplient... Mais il existe des éditeurs respectueux des auteurs, des oeuvres, de l'objet livre (qualité du papier, encre...). Donc à étudier selon les conditions pouvant être mises en oeuvre afin de respecter vraiment l'Esprit de ce livre !

Continuer !

A plus long terme, je souhaite créer une collection de carnets de voyage livres d'artiste chamaniques, même si cela ne porte pas forcément ce nom "chamanique" partout sur Terre.
Les voyages prévus sont le Ladakh (réalisé !), le Pérou, Madagascar, le Chili,...
Départ au Ladakh : 15 septembre 2018 ! 
Au Pérou : mi-mai 2019 !